apprentissages,  témoignage,  unschooling

Laisser l’enfant concentré

Ce matin, nous recevons un colis.

Mon fils de 5 ans s’empare du carton.

Il prend ses ciseaux, son ruban adhésif, ses crayons.

Il transforme le carton en bateau !

Il nous demande comment écrire « bateau capitaine Anaël ».

Plusieurs fois me vient l’idée de lui proposer de se joindre à nous pour différentes choses.

Et puis non, chut je me tais.

Un enfant peut passer un très long moment concentré sur son jeu ou la réalisation de son projet.

Je me souviens d’un retour de classe en PS : Anaël n’était manifestement pas content. Il m’explique qu’il faisait un dessin quand la maitresse a insisté pour qu’il aille rejoindre les autres pour gouter. Il n’avait pas faim, il était concentré sur son dessin.

A mon sens, l’école « classique » ne permet pas aux enfants de s’investir dans leurs activités, de rester concentrés.

Au contraire, le découpage du temps en multiples petites tranches induit que les enfants perdent leur concentration spontanée.

Et, en effet, les plages sont courtes parce que les enfants ne restent pas concentrés sur des activités subies, peut-être dénuées de sens et peut-être même nuisibles à leur développement quand une notion est abordée trop tôt.

Un des éléments les plus importants pour moi dans notre choix de « unschooling » c’est de donner la possibilité à mes enfants de rester concentrés sur ce qu’ils font.

Ceci est aussi possible dans une école « nouvelle », les plages peuvent être choisies beaucoup plus longues et peuvent être adaptées à chacun.

Proposition : Observe ton enfant, il est concentré, tu as envie de lui parler ou de l’interrompre, appuie sur chut !

S’il est concentré, ça peut attendre, non ?!

Si ton enfante st déjà le zapping, comment vas-tu faire pour lui permettre de se reconnecter à sa concentration spontanée ?