j'agis,  parentalité,  témoignage

Je reprends le temps de jeu, et dès le matin

Hier, je n’étais pas bonne. Je me suis agacée, au moment, bien sûr, où mon fils avait le plus besoin de moi. Ça ne m’était pas arrivé depuis quelque temps. Rien de grave, mais ce n’est franchement pas agréable pour eux comme pour moi. Quand j’ai senti que j’étais dans la réaction et que je nuisais à notre relation, je me suis isolée quelques minutes, le temps de redescendre.

J’aspire à m’élever avec mes enfants !

J’ai pris le temps de me regarder en face : de quoi avais-je besoin pour faire mieux ?

J’ai passé ma matinée à nettoyer et ranger, j’étais focalisée sur « cet appart est en bazar, d’abord je range et après nous pourrons jouer ». Je n’ai pas pris le temps de jouer de la matinée. L’après-midi, pour la première fois, mon bambin n’a pas fait de sieste. Nous n’avons pas pu prendre notre temps tous les deux avec mon ainé comme d’habitude pendant que son frère dort. De plus, sur cette journée, je n’avais pas de relais entre 8h30 et 18h30.

J’ai décidé, et j’en ai parlé à mon fils, de prendre un temps de jeu le matin avec lui, après mon petit-déj, de manière prioritaire. Il s’est montré heureux de cette décision.

J’ai aussi demandé de l’aide pour pouvoir travailler une heure aujourd’hui.

Alors ce matin, j’ai pris ce temps pour lui. Mon bambin peut passer une grande partie de sa matinée à jouer tout seul. Il a choisi que nous dessinions ensemble. Nous nous sommes installés tous les deux dans un fauteuil. Nous avons ainsi rempli son réservoir d’amour.

Le temps de jeu, c’est une habitude absolument géniale à prendre !

Je l’avais lâché et il me revient comme une évidence.

J’avais écrit un article pour décrire ce qu’est un temps de jeu, clique ici !