• apprentissages,  parentalité,  unschooling

    Des apprentissages non linéaires

    Mon fils cadet a 2 ans et 3 mois.

    Jusqu’à la semaine dernière, il ne disait qu’une dizaine de mots et la plupart dans sa langue.

    Même dans sa langue, cela lui permet de développer son langage oral.

    En quelques jours, il s’est mis à parler et à dire de nombreux mots et même quelques phrases « Papi pécher poisson ».

    Nous avons toujours gardé confiance et ne nous lui avons mis aucune pression, pas d’attente, confiance totale dans son propre rythme.

    Confiance oui, observation, écoute et soutien aussi, ces dernières semaines je l’ai accompagné par un travail énergétique.

     

    Les apprentissages ne sont pas linéaires.

    En apparence, un enfant peut sembler ne pas progresser dans l’acquisition d’un langage pendant plusieurs semaines ou mois.

    En fait, il peut se passer plein de choses à l’intérieur.

    Et d’un seul coup, une nouvelle capacité apparait.

     

    Ceci vaut aussi pour le langage mathématiques par exemple. Un enfant peut ne pas faire de maths, en apparence, et en quelques jours il apparait qu’il a acquis de nouvelles connaissances.

     

    A l’adulte de permettre à l’enfant d’explorer dans une ambiance où il se sent soutenu et reconnu et de l’aider quand cela lui parait juste. L’aider prend de multiples facettes et se passe sur les différents plans physique, émotionnel et mental.

  • Non classé

    Direct sur la création de mini-écoles parentales !

    Je partage avec les abonnés option 4 de Lulumineuse, ce lundi 14 décembre à 20h, les pourquoi et les comment autour de la création de petites écoles parentales, fraternelles et joyeuses !

    Tu peux t’abonner pour 22€ et tu mets fin à l’abonnement quand tu veux !

    Avec ces 22€, tu as accès à une centaine de vidéos !

    https://www.lesabonnesdelulu.com/blank

  • harmonisation,  mon offre,  parentalité

    Cadeau !

    J’aime partager sur tous les sujets qui me sont chers : enfance, éducation, parentalité, autonomie, évolution, bien-être.

    J’ai décidé d’offrir tous mes partages (en plus des partages gratuits sur ce blog et les réseaux sociaux) à toutes les personnes qui me demandent l’harmonisation de leur lieu.

    En plus, suite à l’harmonisation, tu bénéficies d’un tarif préférentiel pour des RDV individuels : 60€ pour 1h et 100€ pour 2h !

    Pour plus d’informations sur l’harmonisation, c’est ici !

  • bébé,  parentalité

    Ressources autour de la grossesse, de l’accouchement et des bébés

    Voici les ressources cités lors du direct pour les abonnés de Lulumineuse jeudi 15 octobre spécial « bébés »

     

    Grossesse et accouchement :

    Il y a aussi « Une naissance sans violence » de Frédéric Leboyer, que je n’ai pas lu.

     

    Bébé :

     

    Pleurs :

    Jeu :

    • Lawrence Cohen : « Qui veut jouer avec moi ? »
    • Aletha Solter : « Développer le lien parents-enfants par le jeu »
    • Patty Wipfler : « A l’écoute des enfants » à télécharger gratuitement ici

    Alimentation :

     

    La cohérence cardiaque : un rythme de respiration qui apaise petits et grands (conseillée en 55Hz)

     

    La motricité libre, en images et avec lien ici.

     

    Langue des signes : « Signe avec moi » de Nathanaëlle Bouhier-Charles et Monica Companys

    Fratrie :

    • Catherine Dumonteil Kremer : « La famille s’agrandit »
    • Faber et Mazlich « Frères et soeurs sans rivalité »

     

    Parentalité :

    • Naomi Aldort : « Eduquer ses enfants, s’éduquer soi-même »
    • Faber et Mazlich : « Parents épanouis, enfants épanouis »
    • Le magazine PEPS

     

    Hygiène naturelle infantile

     

    Accouchement à domicile

     

    J’ai cité deux personnes, qui sont mes enseignants côté monde visible, avec Lulumineuse :

    • François Breton, auprès duquel j’ai appris l’Holosynergie (harmoistaion dse lieux)
    • Jacob Vladimir Balga, auprès duquel j’ai appris la DEI (Détoxination émotionnelle et informationnelle) et les constellations familiales intégrales et holistiques

    Et j’ai oublié cet ouvrage sur le massage des bébés :

    • Frédéric Leboyer : « Shantala, un art traditionnel, le massage des bébés »

     

    Si tu souhaites échanger avec moi en visio en petit groupe, j’ai fixé deux RDV :

    • dimanche 25 octobre à 13h pour les futurs parents
    • mercredi 28 octobre à 19h pour parler bébés

    Si tu es intéressé.e mais pas dispo sur ces créneaux, je te propose de t’inscrire, de m’envoyer tes questions avec le contexte, j’y réponds pendant le temps d’échange puis je t’envoie le replay.

    Inscriptions sur mon site ici.

  • apprentissages,  parentalité,  unschooling

    Direct sur la déscolarisation, le unschooling

    Ce mercredi 16 septembre, j’étais en direct pour les abonnés de Lulumineuse.

    J’ai parlé et répondu aux questions sur la déscolarisation, les apprentissages autonomes, l’école à la maison, le unschooling.

    Si tu souhaites voir ce direct en replay, abonne-toi sur le site de Lulumineuse !

    www.lulumineuse.com

    En plus de voir cette vidéo, tu auras accès à d’autres merveilleuses vidéos et autres ressources.

    C’est à partir de 2€ et tu te désabonnes quand tu veux.

    Prochain direct chez Lulumineuse : les bébés !

  • apprentissages,  parentalité,  témoignage,  unschooling

    De la 1ère de la classe au unschooling

    Je suis allée à l’école dès l’âge de 2 ans et 9 mois.

    J’ai quelques souvenirs de maternelle, mon amitié avec

    Céline Chaises

    , deux maitresses très gentilles, une très méchante, les histoires de Dinomir, la cour en bitume.

    A partir du CP, je suis entrée pile poil dans le moule de la bonne élève et j’ai commencé à courir après tous les « très bien » et les belles images. Tout ça en ligne droite jusqu’à clôturer mes études par une licence de sciences physiques, major de promo.
    Bien sûr, le métier d’instit me conviendrait à ravir.
    Je me retrouve dans une petite école de campagne, avec une équipe d’enfants inoubliables.
    Avec ma conscience du moment, je vis 5 années de bonheur en leur compagnie. J’apprends beaucoup, je lève un bon paquet de croyances limitantes sur l’éducation, l’école, le développement des enfants, le rôle des adultes.
    Puis mes prises de conscience m’amènent à quitter le cadre de l’école, une inspiration inévitable m’invite à aller découvrir le monde, moi qui, à 27 ans, n’avais pas raté une rentrée des classes dans un rayon de 90km de ma ville de naissance.
    C’était il y a 9 ans.
    Aujourd’hui, je vis en unschooling avec mes fils.
    J’ai fait sauter tellement de croyances limitantes et erronées inculquées dans mon enfance, dans et en dehors de l’école. Et ça continue…
    Entre temps, il y a eu la création d’une école associative.
    Aujourd’hui, dans le contexte actuel, les apprentissages autonomes en famille sont à mes yeux ce que je peux offrir de plus précieux à mes enfants.
    J’ai à cœur de me mettre au service des parents qui ressentent la même chose dans leur for intérieur mais sont face à des doutes ou des obstacles pour la mise en œuvre.
    Si c’est ton cas, réserve un créneau avec moi, je suis ravie de t’offrir un RDV de coaching de 45 minutes pour t’aider à faire le point sur ta situation : https://calendly.com/emilie-roudier/30min
  • cuisine

    Je me fais sainement plaisir à table

    J’ai transformé mon alimentation pour plus de vitalité et ça marche !

    J’ai éliminé ce qui affaiblit le corps : blé, produits laitiers, porc (et toutes les autres viandes d’ailleurs), œuf, soja, maïs (à part le Kokopelli de mon jardin), huile de colza, acide citrique.

    Non seulement je n’en ai pus envie mais en plus je me fais 1000 fois plus plaisir à table, grâce à quoi ?!

    Gingembre frais, curcuma frais, citron, ail, échalote, oignon, herbes de Provence, autres herbes, piment de Cayenne, curry et autres épices, purée de sésame, algues,graines, graines germées, plantes et fleurs comestibles de mon jardin.

    J’ai appris à faire de délicieuses sauces à partir de quelques idées des recettes d’Anthony William. Tu peux en trouver plein sur son blog :

    www.medicalmedium.com/medical-medium-blog-recipes.htm

     

  • apprentissages,  parentalité,  témoignage

    Il conçoit, je réalise

    Ce matin, temps de jeu avec mon fils ainé.

    Il me demande de réaliser des médaillons pour ces peluches. Il a bien conçu dans sa tête le médaillon. Il va chercher tout le matériel nécessaire.

    Ce qu’il a imaginé demande une dextérité qu’il n’a pas encore. J’accomplis étape après étape ce qu’il me demande. Je ne cherche pas à modifier ses plans ou à lui faire réaliser lui-même. A la fin, je lui propose une solution pour que le médaillon tienne comme il le souhaite.

    Il est très content du résultat.

    En même temps que j’opérais, j’ai réalisé que la situation est inverse avec ce que l’on me demandait de faire à l’IUFM : c’est moi qui concevais et les enfants réalisaient.

    Et qu’en est-il d’un instit du 3ème type ?

    Il met en place pour que les enfants puissent concevoir leurs projets et les réaliser. L’enfant fait par lui-même ou avec l’aide d’un autre enfant, ou bien il fait réaliser à un autre enfant. Ou encore, il (ou le groupe ou l’instit) trouve une aide extérieure.

    Et pour plein de petites choses, l’instit fait les petites mains pour les enfants.

    Ce que l’instit conçoit c’est l’aménagement du temps et de l’espace, pas ce que font les enfants. Même s’il ne se prive pas de proposer, orienter, suggérer.

  • parentalité

    Petites questions entre moi et soi

    Sais-tu mobiliser ta force à l’intérieure de toi pour t’élever ?

    Quand tu as repéré un point sur lequel tu souhaites évoluer, que fais-tu pour y arriver ?

    Tu repères le Calimero en toi qui se plaint et t’empêche d’avancer ?

    Tu repères le saboteur en toi qui te trouve des excuses pour remettre à plus tard ? pour esquiver ? pour te trouver des excuses dans ta petitesse ?

    Il y a ce livre qui m’aide à mobiliser ma force et ne pas me contenter de mes petitesses : « Le livre secret de Jeshua » de Daniel Meurois.

  • bébé,  livres,  parentalité

    Je donne de l’attention pour qu’il s’exprime

    Mon bambin suce son pouce depuis que j’ai arrêté prématurément l’allaitement pour cause de soi dentaire (vous remarquerez comme nous n’avons pas tous la même définition de prématurément, ici 20 mois). Je comprends qu’il refoule des émotions difficiles. Je souhaite l’aider à s’exprimer.

    Extrait de « Pleurs et colères des enfants et des bébés » d’Aletha Solter :

    « Quand l’enfant suce son pouce, concentrez votre attention sur lui, prenez-le dans vos bras, touchez-le, établissez un contact oculaire, parlez-lui, captez son attention. au besoin, caressez doucement la main qu’il porte à la bouche – mais sans en faire état. Caresser le front ou la joue d’un bébé en lui accordant une totale attention peut être extrêmement efficace. Quand les enfants sentent qu’une autre personne est réellement présente et disponible , ils retirent spontanément leur pouce de la bouche pour pleurer.

    Si votre enfant plus âgé résiste au contact physique, manifestez joyeusement votre affection et suivez-le s’il s’éloigne de vous. Rassurez-le sur votre désir de rester avec lui. Ne soyez ni surpris ni blessé, s’il se fâche réellement contre vous. »

    La suite dans un prochain article avec l’aide par le jeu et le rire.

  • parentalité

    Je donne les règles du jeu

    Quand j’étais instit, j’ai beaucoup cherché en classe comment donner des repères justes aux enfants pour que nous puissions vivre au mieux dans cet espace partagé.

    Une des premières réponses que je trouve judicieuse est de faire part explicitement aux enfants des « règles du jeu ».

    Qu’est-ce que je souhaite atteindre comme situation ? et comment faisons-nous pour atteindre ceci ?

    Je suis l’adulte responsable, je donne une base au « vivre ensemble » dont je suis le garant.

    Quand j’ai travaillé en centre de loisirs, j’ai pu passer deux semaines de vacances bien agréables avec des enfants que je ne connaissais pas sans lever la voix, sans menacer, avec un souci omniprésent de les respecter, en ayant toujours en tête de leur donner les « règles du jeu », les conditions d’utilisation de tels objets, de tels espaces.

    Quand ces règles du jeu sont claires et justes, elles deviennent habituelles et permettent une ambiance agréable. Tout nouvel enfant qui arrive est imprégné par les pratiques installées.

     

    Et en famille ?

    Et bien, pareil !

    D’abord donner des conditions claires, les choisir au plus juste, au plus respectueux de chacun. Et prendre le temps calmement de guider les enfants pour les mettre en place.

    Quelques exemples pour cette intention : nous souhaitons vivre dans un espace rangé et propre.

    Les règles du jeu peuvent être : ranger en fin de matinée et en fin de journée, tous les restes de découpage (et d’autres activités) sont mis à la poubelle.

    Les adultes pensent l’espace pour que ce soit le plus adapté possible et prévoient les rangements nécessaires.

    Le tout est de bien choisir nos règles du jeu et d’en choisir peu.

    Ensuite, il s’agit d’être le plus habile pour accompagner les enfants et de communiquer en famille pour réguler ces règles du jeu.

    Deux sujets pour de prochains articles !

  • cuisine

    Sirop de sureau

    Cette semaine, nous avons cueilli des fleurs de sureau noir pour faire du sirop.

    C’est facile à faire avec les enfants :

    – nous coupons au maximum les tiges car elles donnent un goût amer,

    – nous mettons les fleurs dans un saladier et les recouvrons d’eau à température ambiante pendant 2 jours,

    – nous remuons 2 ou 3 fois par jour,

    – nous filtrons pour ne garder que l’eau,

    – nous mettons cette eau dans une casserole, ajoutons du sucre non raffiné, environ 750g pour 1litre,

    – nous faisons chauffer pendant 10 minutes sans que la température ne montre trop, le sucre se dissout,

    – nous ajoutons du citron puis filtrons avant de mettre en bouteille.

    Pas d’acide citrique ou de bicarbonate de soude, c’est pour faire le ménage, pas pour être ingéré 😉

    Le suspens : combien de temps ce sirop peut-il rester en bouteille ?

    Anthony William recommande le sirop de sureau pour la santé des enfants.

    Sais-tu reconnaitre cette fleur bien répandue ?

  • projet,  témoignage

    Je ne refais pas une école, j’ai mieux !

    De septembre 2015 à juin 2017, j’ai vécu une riche aventure : la création d’une école associative.

    J’ai beaucoup appris dans cette courte expérience et j’ai rencontré de très belles personnes.

    Ça n’a pas été facile.

    De retour en Creuse, j’ai envisagé la possibilité de recommencer.

    A présent, je suis au clair avec mon intention : je n’ouvrirai pas une nouvelle classe unique associative. Non.

    Non pas que ça ne ferait pas sens pour moi, non pas que je n’ai pas plein d’idées pour la faire vivre, non pas que je manque de solutions pour faire « mieux » que la fois précédente. Non.

    Quand les mots programmes, matières, évaluations seront remplacés par créativité, jeu, confiance et intuition, alors oui, je recommencerai.

    Quand il y aura un groupe de parents solides, une mairie motivée, de l’argent, alors oui, je recommencerai.

     

    Aujourd’hui, je reviens à l’idée que j’ai eu il y a un an, quand nous étions encore en Ardèche et que l’appel de la Creuse s’est fait sentir : un lieu convivial aménagé pour petits et grands, un lieu pour jouer, créer, partager, apprendre, s’amuser, découvrir, grandir, coopérer, s’élever, contempler avec des jeux dedans, des jeux dehors, des fauteuils, des coussins, des tapis, des livres, des fruits, des fleurs et des légumes, des glaces (TerrAdélice bien sûr) de la musique, des spectacles, des expositions, des ateliers, des soirées.

    De la légèreté, de la joie, de l’amusement, des apprentissages, du partage.

    Pour les bébés, les enfants, les jeunes, les parents, les grands-parents et les autres.

    Pour ceux qui ont envie d’un espace convivial où les enfants jouent librement en sécurité, où les grands discutent, lisent, jouent en toute quiétude.

    Alors c’est parti, j’ai rencontré un propriétaire qui a un local parfait pour ce projet à Felletin, je lance ma bouteille à la mer : qui m’aide ?

    M’aider, c’est donner de l’argent à l’association Coopcinelle, des jeux, des livres, des objets. C’est me prêter de l’argent pour rénover et aménager. C’est participer au chantier.

    Tu trouves ici la page du projet « Fraise-Pastèque ».

    Ici mon message bouteille à la mer.

    Ici le formulaire de prêt.

    Ici le formulaire de don à l’association.

     

    Je passe à l’action. J’ai envie de créer ce lieu. J’ai envie de contribuer.

  • Non classé

    Reconnaitre et manger des plantes sauvages

    Ça y est, je me suis lancée ! J’ai fait ma première journée pour apprendre à connaitre les plantes sauvages comestibles, avec l’association « Jeunes pousses et vieilles racines », chez Thierry Thévenin à Mérinchal.

    Super ! Depuis, je mange régulièrement quelques fleurs : bleuets, pâquerettes, marguerites, coquelicots, lamier blanc, trèfles rouges, des graines du monnaie du pape (délicieux gout moutarde), des feuilles de lamier blanc, de plantain, d’achillée, d’ortie, de pissenlit, d’alliaire, de mélisse…

    J’adore partager ces connaissances et dégustations avec mon fils de 5 ans.

    Anthony William parle de la puissance des plantes sauvages dans notre alimentation. Dans son livre sur les 50 aliments, il en préconise quelques unes : myrtille sauvage, ortie, pissenlit, trèfle rouge, réglisse, chaga, mélisse, bardane… et décrit pour chacune ses bienfaits sur les plans physique, émotionnel et spirituel.

    Si tu as envie de t’y mettre ou d’approfondir tes connaissances, je te suggère ce livre : Plantes sauvages comestibles.

     

  • apprentissages,  unschooling

    Il progresse en écriture en écrivant pour communiquer

    Il y a quelques semaines, je vous faisais part de mon respect pour la demande de mon fils de ne pas corriger l’écriture de ses lettres.

    Aujourd’hui, il écrit un courrier pour un nouveau copain dont le prénom comprend un « S ».

    Et là, il me demande dans quel sens faire le « S ».

     

    Logique, il écrit à quelqu’un, en vrai, et il a envie de le faire correctement.

    Logique, il a très envie de lier une amitié avec cet enfant, il prend soin de bien écrire son prénom.

     

    Si vos enfants sont à la maison et ne sont ps soumis à une demande d’écriture hors contexte, hors sens, (hors sol !), commencez-vous à voir une différence dans son rapport à l’écrit ?

     

  • réveil

    Agrandir les possibles

    Depuis une dizaine d’années où j’ai commencé à m’ouvrir à de nouvelles possibilités, je conserve un grand appétit pour continuer à m’ouvrir à d’autres réalités que celle que je perçois.

    Ma dernière découverte est de taille : Agartha, Télos, intraterre…

    Si tu as envie, c’est par là en livre audio : Télos. Il y a 3 tomes.

  • santé,  témoignage

    Je fais déposer mes plombages

    J’ai des plombages avec du mercure sur mes dents depuis mes dents de lait. Ils sont interdits en France grâce à une loi européenne depuis juillet 2018 chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Tous les autres nous avons encore droit à ce poison !

    Le mercure est interdit au Japon depuis 40 ans environ, en Russie depuis 1985, en Allemagne la pose de plombage n’est plus enseignée depuis des années…

    L’intoxication se fait à la pose, toute la durée en bouche et à la dépose.

    J’ai pris conscience de ce problème alors que j’avais différents problèmes de santé.

    J’ai cherché un dentiste qui mettait en place ce qui me paraissait important pour la dépose et j’en ai trouvé un à Lyon.

    J’ai choisi la dépose car les tests musculaires effectués par le dentiste montraient de fortes gênes et que ces vieux plombages fuyaient. Je l’ai fait en confiance (en dehors de la fin de l’allaitement) parce que j’ai connaissance des solutions pour aider mon corps à éliminer ces métaux lourds :

    Les aliments conseillés par Anthony William : coriandre frais (ou persil plat), myrtilles sauvages, spiruline, poudre de jus d’orge et algue dulse. Les infos en cliquant ici. Et le jus de céleri, ici.

    Ainsi que la cure du foie indiqué dans son livre « Le foie ».

    Les molécules de signalisation redox, pour plus d’infos envoie-moi un mail.

    Il y a deux autres choses pour lesquelles je n’ai pas d’expérience : la zéolite (Anthony William la conseille dans son premier livre). Et le champignon polyporus. Si tu as des infos sur ce champignon, ça m’intéresse !

     

    Premier résultat observable suite à cette dépose : je retrouve une meilleure audition !

  • bébé,  parentalité,  témoignage

    Mon bambin suce son pouce

    J’ai fait le choix de me faire retirer mes derniers vieux plombages qui fuyaient. J’ai trouvé un dentiste à Lyon, qui me semble prendre les précautions nécessaires, je ferai un article là-dessus.

    Conséquence : fin de l’allaitement à 20 mois alors qu’il était encore 2 fois par jour.

    Arf…

    Depuis, il suce son pouce.

    L’image du bébé ou bambin qui suce son pouce est « habituelle ».

    Je pourrais tomber dans le piège classique : il a besoin de téter alors il prend ce qu’il trouve son pouce, ce n’est pas un problème, je le laisse faire.

    Ou celui-ci : « C’est pas beau ça ! C’est quoi ce bébé qui totote ! Allez lâche ou je te mets de la moutarde dessus ! »

    Il suce son pouce, cela un sens.

    Il a du chagrin, peut-être de la colère. Au lieu de l’exprimer quand je lui dis « non » pour la tétée, il prend son pouce. C’est à dire : il réprime ses émotions.

    Il se montre également moins joyeux que d’habitude. Quand il suce son pouce, il a le regard dans le vide.

    Il a besoin d’aide !

    Une fois ceci compris, comment faire pour l’aider à s’exprimer plutôt que de réprimer ?

    J’essaie quelques pistes et je vous en reparle !

  • parentalité,  témoignage

    Je m’agace et ça l’agace !

    Hier soir,  je me retrouve malencontreusement devant un écran de télévision !
    Pile au moment où le journal mainstream balance sur mes lanceurs d’alerte préférés.
    Et là, BING, toute la sérénité que je prêche s’évapore, je ne suis pas contente et je râle !
    Ça ne dure pas, je m’en vais.
    Le soir, je demande à mon compagnon s’il veut bien, dans un cas comme celui-ci, juste entrer en contact physique avec moi, pour ramener  ici et maintenant, en douceur.
    Il réceptionne ma demande et dit qu’il tentera de le faire.
    Intérieurement, à l’écoute de son ton et à la vue de ses expressions, j’ai l’intuition qu’il s’est senti agacé de me voir m’agacer ! Il confirme.
    Je me sens triste, c’est justement à ce moment là que j’ai besoin de soutien.
    Et là, TILT dans ma tête !
    Exactement mon point faible avec mon ainé.
    C’est quand il bouscule son petit frère que je peux m’agacer, exactement quand il a besoin de mon soutien.
    Comme mon agacement peut le faire sentir abandonné dans sa souffrance de grand frère.
    Je ressens une grande empathie envers lui.
    Je fais le vœu de faire de mon mieux avec lui pour lui apporter mon soutien.
    Intellectuellement, je savais déjà cela. Là , je le ressens émotionnellement, j’apprends, j’intègre.
    Je regarde dans mon rétro et je constate : pas facile d’être soutenant quand on ne s’est pas senti soutenu.
    Ce constat fait, je connais mon pouvoir de guérison. Je sais qu’il ne tient qu’à moi de prendre en charge mes blessures d’enfance pour les transformer en forces.
    JV Balga (bien sûr il n’est pas le seul) nous invite à devenir notre propre père et notre propre mère et à lâcher les attentes d’illusoire projetées sur nos parents puis sur nos conjoints, nos patrons, l’État…
  • lien,  témoignage

    Aline, Maïwenn, nos intuitions et leurs couleurs

    Pendant les vacances de Noël, j’ai passé quelques jours à Cholet dans ma belle-famille.
    Je ne me sens pas bien en ville.

    8 jours en ville. Que pourrais-je faire d’agréable que je ne fais pas d’habitude ?

    Une idée : aller voir une exposition.

    Je tape la recherche sur le net.
    Une seule expo attire mon attention : les dessins d’Aline Gautreau.
    Je vais sur son site « Libère tes couleurs » alinegautreau.com. J’aime beaucoup !

    Il se trouve que je suis en train de créer mon site, Aline fait des logos.
    Je lui envoie un message, bien qu’en vacances elle me répond, nous nous rencontrons.

    Mon fils lui achète deux jolies cartes, il adore les cartes.

    Aline me montre des exemples d’illustrations qu’elle a réalisées et là surprise : elle a travaillé pour mon amie Cécile que j’ai connu en Creuse et qui vit à quelques km de moi, à ce moment là, en Ardèche !

    Et hop, Aline a fait ce logo « élève-toi », ma carte de visite et une illustration pour le test CGP.

     

    Deuxième occasion de mettre du beau dans ma vie :

    Je m’abonne fin janvier chez Lulumineuse.
    Quelques jours après, je reçois un mail : j’ai gagné un tableau personnalisé de Maiwenn Coatanéa. Je vais voir son site « Les beautés de la vie », j’adore !
    Je ne connaissais même pas l’existence de ce système de cadeaux tirés au sort.
    Je lis la liste des cadeaux du mois et un seul m’intéressait : le sien.

    Merci le « hasard » du tirage au sort !

    Bien vu la loi de l’attraction : en janvier, nous cherchions, en vain avec mon fils des tableaux pour égayer notre nouvelle appart.

    Je viens de recevoir deux dessins personnalisés, une reproduction et un poème de Maiwenn, grand merci !

    Les dessins me plaisent, en plus de mon appart, j’en envie de les voir sur mon site et c’est fait !

    Aline et Maiwenn « travaillent » de manière intuitive.

    Avec Lulumineuse, j’apprends à suivre mon intuition.

    Vive l’intuition, les couleurs, les dessins, la providence, les artistes qui suivent leur chemin !

  • actualités

    Je dis oui, je dis non, je dis merci !

    Je dis non !

    Je dis non à l’ignorance, à la peur, à la psychose collective,

    Je dis non à la manipulation, aux pseudo-pandémies, aux virus trafiqués,

    non aux masques, aux tests, aux vaccins,

    non aux plages et lacs fermés,

    non aux restaurants et bars fermés,

    non aux pollutions de l’air, de l’eau, de la terre, de nos corps,

    non aux chemtrails, à la 5G,

    non aux écoles et aux crèches carcérales,

    non à la violence ordinaire faite aux enfants,

    non à l’obéissance, à la dépendance,

    non aux jugements, aux plaintes, au pessimisme,

    non aux gouvernants corrompus,

    non aux lobbies de la pharmacie, de la pétrochimie, de l’armement…,

    non au déni, au conditionnement, au pistage,

    non à la petitesse, à l’irresponsabilité.

    Je dis oui !

    Je dis oui à la vie, la fraternité, la liberté,

    Je dis oui à la paix, la connaissance, la vérité,

    oui aux câlins et aux bisous en vrai,

    oui au courage, à la volonté,

    oui à ceux qui osent dénoncer l’imposture,

    oui aux balades en foret, à la pêche à la ligne,

    oui aux enfants heureux, aux apprentissages autonomes,

    oui aux rires et aux larmes,

    oui aux fêtes et aux jeux,

    oui à la musique, au chant, à la danse, à l’art, au sport,

    oui à notre souveraineté,

    oui à la croissance intérieure,

    oui à la créativité, l’intuition, la providence,

    oui à la confiance, la joie, la foi,

    oui à la loi universelle de l’amour,

    oui à un monde civilisé.

     

    Je dis merci !

    merci à JJ Crevecoeur, S Trotta, C Tal Shaller, Y Rasir, L Eisenhower, Lulumineuse, M Mathieu,

    merci à tous les lanceurs d’alerte du monde,

    merci au président tanzanien,

    merci à la député italienne,

    merci au député autrichien,

    merci à tous ceux qui ne feront pas passer leurs intérêts personnels en premier,

    merci à tous ceux qui désobéissent aux injonctions malfaisantes,

    merci à tous ceux qui osent dire non, sereinement,

    merci à nos frères de lumière et frères galactiques pour leur aide.

  • apprentissages,  unschooling

    Quel matériel pour l’école à la maison ?

    Voici le matériel qui me semble nécessaire pour faire l’école à la maison :

    de quoi jouer dedans et dehors,

    de quoi dessiner, peindre, colorier, écrire,

    de quoi fabriquer, bricoler, construire,

    de quoi imaginer, inventer,

    de quoi lire…

    Des cahiers, des fichiers, des livrets d’exercices ? Du matériel de maths ? Pourquoi pas si cela intéresse votre enfant.

    J’ai des fichiers PEMF en lecture et maths, je verrai si cela me sert.

    Ce que j’aime avoir dans les étagères :

    papier, crayons, feutres, peinture, pastel, cire, jeux Smart games, jeux de cartes, puzzles, jeux coopératifs, lego, kapla, mecano, calculatrice, loupe, boussole, jumelles, microscope électronique,instruments de musique, poste CD, CD du Soldat rose et de Pitt Ocha, CD d’histoires, CD de musique classique, nounours, poupées, marionnettes et castelet, cartes de France, d’Europe du monde, globe, appareil photo, enregistreur vocal, fils, perles, livres…

    Du matériel, c’est important, du savoir-être c’est primordiale, dans un autre post !