apprentissages,  parentalité,  unschooling

Des apprentissages non linéaires

Mon fils cadet a 2 ans et 3 mois.

Jusqu’à la semaine dernière, il ne disait qu’une dizaine de mots et la plupart dans sa langue.

Même dans sa langue, cela lui permet de développer son langage oral.

En quelques jours, il s’est mis à parler et à dire de nombreux mots et même quelques phrases « Papi pécher poisson ».

Nous avons toujours gardé confiance et ne nous lui avons mis aucune pression, pas d’attente, confiance totale dans son propre rythme.

Confiance oui, observation, écoute et soutien aussi, ces dernières semaines je l’ai accompagné par un travail énergétique.

 

Les apprentissages ne sont pas linéaires.

En apparence, un enfant peut sembler ne pas progresser dans l’acquisition d’un langage pendant plusieurs semaines ou mois.

En fait, il peut se passer plein de choses à l’intérieur.

Et d’un seul coup, une nouvelle capacité apparait.

 

Ceci vaut aussi pour le langage mathématiques par exemple. Un enfant peut ne pas faire de maths, en apparence, et en quelques jours il apparait qu’il a acquis de nouvelles connaissances.

 

A l’adulte de permettre à l’enfant d’explorer dans une ambiance où il se sent soutenu et reconnu et de l’aider quand cela lui parait juste. L’aider prend de multiples facettes et se passe sur les différents plans physique, émotionnel et mental.