Éduquer ses enfants, s’éduquer soi-même

J’adore ce livre de Naomi Aldort !

Elle fait la synthèse de notions intéressantes abordées par Solter, Neil, Holt et ajoute des éclairages clairs sur ce que vit l’enfant et sur les réponses adaptées que peut apporter l’adulte.

Et oui, éduquer ses enfants va bien de pair avec s’éduquer soi-même, oser sortir de sa zone de confort, se déconditionner, sortir de l’illusion, créer un autre paradigme. Pour la joie de tous !

Voici une synthèse que j’ai rédigée à partir de ce que l’auteur appelle la « méthode BAUME » :

Accompagner l’enfant quand il est aux prises avec ses émotions ou quand il a un comportement estimé inapproprié

Quitter ses vieux schémas demande de se montrer tolérant et patient envers soi-même.

Chut !

D’abord se taire pour s’observer : qu’est-ce que cela me fait ? Qu’est-ce que je pense ? De quoi ai-je besoin ? à quel moment je prendrai soin de ce besoin ? Suis-je authentique ou haut en toc (évaluer la pertinence)? Comment serais-je sans ces pensées ?

< Observer ces pensées qui nous induisent en erreur pour retrouver notre amour inconditionnel.

Attention

Je porte toute mon attention sur mon enfant. Je l’observe. Je ressens mon amour pour lui.

< Se connecter à l’enfant.

Ecoute

Je l’écoute et l’aide à s’exprimer par mon attitude, mes gestes, mes paroles.

< Comprendre ce qu’il vit.

Approbation

J’approuve ce qu’il vit, ce qu’il ressent, ses besoins, ses sentiments sans dramatiser sans livrer mes propres perceptions.

< Lui montrer notre présence et notre amour.

Confiance

J’exprime ma confiance en ses capacités, ses ressources. Je ne résous pas à sa place. Je le laisse imaginer des solutions, des demandes, des idées tout en étant présent et affirmant ma confiance. Je lui donne des informations que j’estime nécessaires.

< Eveiller en lui son pouvoir à résoudre son désarroi.