apprentissages,  parentalité,  témoignage

Il conçoit, je réalise

Ce matin, temps de jeu avec mon fils ainé.

Il me demande de réaliser des médaillons pour ces peluches. Il a bien conçu dans sa tête le médaillon. Il va chercher tout le matériel nécessaire.

Ce qu’il a imaginé demande une dextérité qu’il n’a pas encore. J’accomplis étape après étape ce qu’il me demande. Je ne cherche pas à modifier ses plans ou à lui faire réaliser lui-même. A la fin, je lui propose une solution pour que le médaillon tienne comme il le souhaite.

Il est très content du résultat.

En même temps que j’opérais, j’ai réalisé que la situation est inverse avec ce que l’on me demandait de faire à l’IUFM : c’est moi qui concevais et les enfants réalisaient.

Et qu’en est-il d’un instit du 3ème type ?

Il met en place pour que les enfants puissent concevoir leurs projets et les réaliser. L’enfant fait par lui-même ou avec l’aide d’un autre enfant, ou bien il fait réaliser à un autre enfant. Ou encore, il (ou le groupe ou l’instit) trouve une aide extérieure.

Et pour plein de petites choses, l’instit fait les petites mains pour les enfants.

Ce que l’instit conçoit c’est l’aménagement du temps et de l’espace, pas ce que font les enfants. Même s’il ne se prive pas de proposer, orienter, suggérer.