Qui suis-je ?

Je suis Emilie Roudier. J’ai 36 ans, je vis en famille en Creuse, à Felletin.
J’ai grandi à Aubusson. Toute petite, je souhaitais déjà devenir « instit ». Après quelques hésitations avec le professorat de maths ou d’histoire-géo, et malgré mon RDV avec le conseiller d’orientation en seconde qui me voyait bien journaliste, j’ai choisi des études de sciences physiques pour obtenir une licence dans des matières où j’étais à l’aise et entrer à l’IUFM.
Mes études de physique-chimie, à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, m’ont passionnée. Ma difficulté à vivre en ville et mon envie de commencer à travailler m’ont aiguillé vers une préparation au concours de professeur des écoles à l’IUFM de Guéret et m’ont fait abandonner mes envies de master en physique.

Instit
Jeune diplômée, j’ai eu la chance d’obtenir un poste près de chez moi et  j’ai été professeure des écoles pendant cinq heureuses années avec des enfants de 8 à 11 ans dans une petite école rurale. (Vous pouvez lire mon témoignage ici.)

Sans idéologie préalable, avec une prise de recul régulière et grâce à l’aide d’un psychologue scolaire, ma pratique a évolué. La mise en place de réunions hebdomadaires avec les enfants a permis au groupe de gagner en autonomie et en coopération, avec l’aménagement, au fur et à mesure, des modalités de « travail », de l’organisation spatiale et temporelle.

Les rencontres avec Philippe Ruelen et Bernard Collot m’ont énormément apporté, cela  a nourri ma réflexion et ma pratique.

J’ai souhaité sortir des murs de l’école, dans lesquels je vivais depuis mes 3 ans. J’ai pris une disponibilité. J’ai gagné en connaissance et en compétences sur d’autres sujets qui me passionnent, comme la santé, la communication, les projets écologiques et collectifs.

J’ai renoué avec l’enseignement auprès de jeunes de 8 à 17 ans, dans une maison d’enfants à caractère expérimental dans le Morvan.

J’ai mis en œuvre un projet d’école associative, écrit pendant mes années de disponibilité, avec l’ouverture de l’école Coopcinelle vers Crest (26), une classe unique en chemin vers l’école du 3ème type, ouverte de 2015 à 2017, fermée faute de locaux et de moyens adaptés.

Forte de cette première intense et riche expérience, je souhaite réaliser un tiers lieu éducatif avec une école, un collège-lycée autogéré avec internat, un espace de co-working, un atelier d’art et petit artisanat, un restaurant-cantine bio et local, un café associatif (bar à jus, thés et tisanes), et aussi un magasin de producteurs locaux, un lieu d’accueil parents-enfants, un centre de vacances… Je cherche actuellement les fonds nécessaires à l’acquisition d’un bâtiment.

Maman
Mes fils sont nés en 2014 et 2018. Avec eux,  je découvre et expérimente les joies et les nombreux questionnements de la parentalité. Je pratique la motricité libre, l’écoute des pleurs, le cododo, le portage, le massage, l’hygiène naturelle, la diversification menée par l’enfant, les temps de jeu libre, la décharge par le rire, le langage des signes (quelques signes), les réunions de famille.
J’accompagne mes enfants vers l’autonomie et la coopération et cherche à favoriser leur créativité.
J’ai accouché à domicile. Nous vivons la non-scolarisation.

Avec mes expériences d’instit et ma vie de maman, je souhaite à présent accompagner ceux qui souhaitent faire avancer leurs postures et leurs pratiques vers plus de compréhension de l’enfant, de son développement, son autonomie, sa singularité, et ainsi apporter des réponses au plus juste pour favoriser l’expression de tout son être, de tout son potentiel.

Vous trouverez sur cette page mes livres préférés pour les parents et les professionnels de l’enfance.