Non classé

Reconnaitre et manger des plantes sauvages

Ça y est, je me suis lancée ! J’ai fait ma première journée pour apprendre à connaitre les plantes sauvages comestibles, avec l’association « Jeunes pousses et vieilles racines », chez Thierry Thévenin à Mérinchal.

Super ! Depuis, je mange régulièrement quelques fleurs : bleuets, pâquerettes, marguerites, coquelicots, lamier blanc, trèfles rouges, des graines du monnaie du pape (délicieux gout moutarde), des feuilles de lamier blanc, de plantain, d’achillée, d’ortie, de pissenlit, d’alliaire, de mélisse…

J’adore partager ces connaissances et dégustations avec mon fils de 5 ans.

Anthony William parle de la puissance des plantes sauvages dans notre alimentation. Dans son livre sur les 50 aliments, il en préconise quelques unes : myrtille sauvage, ortie, pissenlit, trèfle rouge, réglisse, chaga, mélisse, bardane… et décrit pour chacune ses bienfaits sur les plans physique, émotionnel et spirituel.

Si tu as envie de t’y mettre ou d’approfondir tes connaissances, je te suggère ce livre : Plantes sauvages comestibles.